Comment éviter le stress de Noël et passer un réveillon serein

Par Malcolm Fraser  |  Déc 8, 2017
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Noël approche à grands pas. Pour les plus jeunes, c’est génial. Ils mettent les pieds sous la table et attendent qu’on leur serve le repas. Leur seule inquiétude est de savoir si oui ou non ils ont été assez sages pour recevoir leurs cadeaux du Père Noël. Passé l’âge de dix ans (non allez, disons 20 ans), c’est une autre histoire.

En effet, les cadeaux, c’est vous qui les offrez. Le repas du réveillon, c’est vous qui le préparez. À tel point que chaque année vous avez l’impression que la dinde à table, c’est vous.

Voici donc quelques astuces qui vous permettront d’aborder les derniers jours de l’année en toute sérénité.


Les cadeaux
Nous sommes en 2017, que diable. Pourquoi allez-vous encore jouer des coudes dans les allées des grands magasins quand vous pouvez tout acheter en ligne et vous faire livrer gratuitement ? Le shopping se fait en pyjama, bien au chaud sous la couette.

Le sapin
On est tous d’accord, la déco de Noël, c’est joli, surtout le sapin. Encore faut-il aller le chercher, ce sapin. Puis il faut le décorer. Et dans quelques semaines il va falloir ramasser les épines, mettre l’arbre dans un sac et l’emmener à la déchèterie. Trop, c’est trop. Cette année, offrez-vous une déco virtuelle. Comment, dites-vous ? C’est facile : mettez-vous au lit, fermez les yeux et imaginez le plus beau sapin du monde là, dans votre salon. L’avantage de cette technique, c’est que vous n’avez pas besoin d’attendre Noël pour la reproduire.

Le repas du réveillon
Choisissez votre volaille en fonction de son temps de cuisson. Plus celui-ci est long, plus vous avez le temps de dormir après avoir enfourné l’oiseau. Comptez jusqu’à 5 heures de sieste pour une grosse dinde (le plat de résistance, pas vous !). Pour accompagner cette dinde, pas de tracas : les magasins Picard sont ouverts le 24 décembre. La dinde cuit dans le four, les accompagnements décongèlent sur le comptoir de la cuisine, il ne reste plus qu’à mettre la viande dans le torchon.

La neige
On associe souvent la période de Noël à la neige, bien qu’à moins d’habiter à la montagne ou en Scandinavie, le mois de décembre est plus souvent synonyme de vent et de grisaille que de paysages recouverts d’une impassible blancheur glacée. Vous pouvez pourtant recréer chez vous cette atmosphère des Noëls d’antan. Munissez-vous pour cela d’une belle parure de draps d’un blanc immaculé ainsi que d’une avalanche d’oreillers et plongez vous dans votre lit.

Le vin
Vous l’avez bien compris, Noël cette année, c’est au lit que ça se passe. Plutôt que de vous embêter à choisir quel vin doit accompagner quel plat, pensez plutôt aux millésimes qui se dégustent volontiers depuis le confort de votre lit. Notre petit sommelier a sélectionné quelques AOC qui sauront vous séduire : Médodoc, Côtes-du-Roupillon, Repomerol, Lubéronfle… Vous avez l’embarras du choix. Boire ou dormir, inutile de choisir !

N’oubliez pas, les fêtes de fin d’année sont faites pour se RE-PO-SER. Profitez-en !

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone